Bienvenue à Herman Pacific, notre nouveau membre de Nouvelle Zélande !

11.06.2019
Adhésions

Hermpac (Herman Pacific), récent membre de l’ATIBT, a été admis dans l’organisation fin mai de cette année. Possédant les certifications FSC et PEFC pour la chaîne de traçabilité, Hermpac a une histoire bien établie avec les produits en bois certifiés.

Hermpac(Herman Pacific Ltd), établie en 1974, est un importateur, exportateur, reconstructeur et distributeur en gros de bois d’œuvre basé en Nouvelle-Zélande. La division de pré-finition du groupe, Machinecoat (NZ) Ltd, a débuté ses activités en 1996 afin de fournir des services à valeur ajoutée à la gamme croissante de moulures en bois massif Hermpac destinées à des applications extérieures et intérieures.

En tant que principal importateur de bois de la Nouvelle-Zélande, Hermpac possède des installations de showroom, de vente et de stockage à Auckland, Wellington et Christchurch. Un nouveau site de fabrication et de stockage de 8 hectares est en cours de développement sur un terrain situé immédiatement derrière Northport, à 90 minutes au nord d’Auckland.

Hermpac et Machinecoat (NZ) Ltd sont fermement ancrés dans la culture des projets de construction néo-zélandais en tant que fournisseurs de qualité des plus beaux bois du monde et des services de revêtements appliqués en usine. Leurs équipes de vente et de marketing participent activement à la spécification et aux détails des produits Hermpac dans le cadre de nombreux projets résidentiels et commerciaux prestigieux en Nouvelle-Zélande et dans le Pacifique Sud.

Le succès des deux entreprises repose sur l’une des valeurs fondamentales de «Qualité d’abord, sans égal», qui les a conduit à leur tour au leadership sur le marché dans leurs domaines respectifs.

Bien que ce soit un petit pays au regard des normes mondiales, les Néo-Zélandais conçoivent depuis longtemps leurs maisons et  immeubles commerciaux en employant du bois. Les directeurs des deux sociétés espèrent que l’adhésion à l’ATIBT améliorera la communication avec les fournisseurs potentiels de bois africains certifiés par des tierces parties, alors que le marché néo-zélandais des bois d’oeuvre d’origine légale se développe.