Conférences LCB sur le bois tropical certifié

4.12.2017
Projets - Programme marketing

« Choisir du bois tropical certifié, c’est sauver la forêt tropicale ! »

 

Grâce au soutien de la Fondation européenne pour le développement durable (IDH) et la Coalition pour la promotion des bois tropicaux certifiés (STTC), l’association française Le Commerce du Bois (LCB) a organisé trois conférences visant à sensibiliser les prescripteurs (architectes, bureaux d’études, paysagistes…) sur le choix du bois tropical.

 

Ces conférences ciblaient 4 thématiques :

 

  • l’engagement des industriels pour la certification : de nombreux acteurs industriels (Rougier, Pasquet…) ont apporté leur témoignage sur leurs engagements dans la certification à tous les niveaux de la chaîne de valeur. En amont, les gestionnaires forestiers qui font le choix de l’écocertification ne s’engagent pas seulement à une protection de l’environnement, mais aussi à un développement régional, avec la mise en place d’infrastructure de santé, d’éducation et d’accès aux ressources. Les importateurs ont aussi mis en avant leurs choix pour une meilleure traçabilité et la promotion des bois certifiés auprès de leurs clients.

 

  •  les bénéfices environnementaux et sociaux garantis par les labels (WWF) : après avoir rappelé l’origine de la certification, qui a été créée pour garantir, grâce une tierce partie, la mise en place de bonnes pratiques, le WWF a présenté les standards du FSC, ainsi que les études ou outils pour illustrer l’impact positif de la certification. En effet, l’ensemble des indicateurs sont au vert aussi bien pour l’aspect social, environnemental qu’économique. Par exemple, les grands singes se retrouvent avec la même concentration (ou plus élevée) dans les concessions écocertifiées que dans les aires protégées (parcs nationaux, régionaux…). L’idée centrale est qu’en conservant la valeur économique des forêts grâce à une gestion durable, nous les protégeons d’une conversion en terres agricoles.

 

  • les propriétés naturelles et remarquables des bois tropicaux et leurs usages (ATIBT) : au travers de la consommation de bois tropicaux certifiés, les professionnels soutiennent une filière durable et ont à leur disposition un matériau aux qualités exceptionnelles. L’usage du bois répond au principe de base suivant : « le bon bois pour le bon endroit ». En effet, on doit choisir un bois selon les exigences de l’usage final en regardant les propriétés du bois pour trouver celui qui est le plus adapté. Ces différentes propriétés permettent de juger de la qualité d’un bois et elles conditionnent son comportement dans son environnement, sa réaction aux contraintes du milieu. Contrairement aux forêts tempérées, les forêts tropicales ont une diversité exceptionnelle (50 000 essences contre 400). L’environnement étant très favorables au développement de la flore, seules les essences ayant des qualités exceptionnelles (composition chimique, résistance mécanique…) ont réussi à se développer.

 

  • la traçabilité des bois issus de forêts gérées durablement (LCB) : pour trouver des bois certifiés, il est important de connaître la fiabilité des différents acteurs du marché et la traçabilité de leurs produits. Le Commerce du Bois présente un annuaire de fournisseurs de bois tropicaux, avec une évaluation de leurs engagements et de leurs diligences raisonnées. D’autres outils disponibles sur le site de LCB donnent des informations pour l’analyse de risque.

 

La première conférence s’est tenue le 23 novembre à La Rochelle, et deux autres réunions se sont tenues le 28 novembre à Caen et le 30 novembre à Nogent-sur-Marne, dans les locaux de l’ATIBT.