Le secteur privé forestier aux rencontres de Chatham House

5.07.2019
Chatham House

Le 29ème Forum mondial de Chatham House sur la gouvernance forestière a eu lieu les 1er et 2 juillet, en collaboration avec le Forum mondial du bois (GTF) pour développer une session sur le secteur privé.

Le secteur privé a eu l’occasion de prendre la parole lors d’une table ronde réunissant des ONG, des institutions telles qu’Interpol, certains responsables gouvernementaux et des représentants du secteur privé.

La gouvernance forestière est vitale pour la gestion durable des forêts et pour permettre le commerce légal du bois. Cet événement offre aux parties prenantes de tout le secteur forestier, y compris des gouvernements, de l’industrie et de la société civile, l’occasion de débattre des derniers développements en matière d’amélioration de la gouvernance forestière dans le monde.

L’événement annuel de deux jours, connu auparavant sous le nom de « Réunion sur la mise à jour de l’exploitation forestière illégale et la consultation des parties prenantes », comprend des sessions sur les progrès en matière de transparence et de responsabilité du secteur forestier, les prochaines étapes de la mise en œuvre de l’APV UE-Honduras, la manière dont l’octroi de licences initiatives de légalité forestière et de déforestation et efforts pour promouvoir l’égalité des sexes dans les processus de politique forestière.

Les panels organisés au cours des deux jours de discussions étaient (1) la coordination des initiatives de déforestation et de légalité, (2) les progrès du Ghana vers un secteur forestier légal et durable, (3) le Honduras – prochaines étapes pour la mise en œuvre de l’APV, (4) la transparence dans le secteur forestier, (5) les progrès dans le secteur forestier, (6) le soutien à la conformité juridique: approches réussies pour soutenir le secteur privé et enfin (7) l’équité des  sexes dans l’élaboration des politiques en matière de foresterie et d’utilisation des terres.

La session sur le secteur privé était davantage une « approche du secteur privé » qu’une description détaillée des activités des organisations.

Ce groupe était composé de Andrew Escott (GTF), Ruth Nogueron (WRI), Norma Rodríguez (Fédération hondurienne des coopératives agricoles (FEHCAFOR)) et Benoit Jobbé-Duval (ATIBT). Le modérateur était David Hopkins, de la UK Timber Trade Federation.

Cette session a présenté les points de vue du secteur privé concernant les opportunités et les défis auxquels ils sont confrontés pour se conformer à la loi et / ou pour se conformer aux exigences de diligence raisonnée, ainsi que leurs besoins en matière de création de capacités.

Un échange entre l’Afrique et l’Amérique latine a également été envisagé.

Benoit Jobbé-Duval est intervenu pour présenter les efforts d’entreprises forestières certifiées dans le bassin du Congo et les chalenges auxquels elles font face.

Différents axes ont été considérés dans la présentation de l’ATIBT:

  • Les échanges sur le FLEGT et la certification quant aux leçons apprises et les défis / opportunités pour le secteur privé;
  • L’importance de la certification pour le bassin du Congo et possibilités de soutenir son développement;
  • La diminution de la rentabilité de l’exploitation des forêts naturelles et importance de trouver de nouvelles sources de financement en promouvant les services environnementaux;
  • La montée en puissance des opérateurs asiatiques dans l’industrie forestière et l’importance d’un dialogue avec les associations et les entreprises chinoises;
  • La concurrence déloyale du secteur informel face au secteur légal.

Vous trouverez l’agenda complet de la conférence ici. Les présentations effectuées seront partagées dans les semaines à venir par les organisateurs.