Les dispositifs DynAfFor du Nord Congo à l’honneur, avec deux nouveaux docteurs!

11.01.2019
DynAfFor, P3FAC

Doctorants en co-promotion entre l’université Marien Ngouabi de Brazzaville et l’université de Liège (Gembloux Agro-Bio Tech), Chauvelin Douh et Grace Loubota ont pu bénéficier durant quatre ans (2014-18) des dispositifs du projet DynAfFor et de l’émulation des partenaires de ce projet ainsi que du projet P3FAC  (notamment le CIRAD et l’ATIBT) pour mener à bien leurs travaux de thèse.

C’est ainsi que le 19 novembre 2018 à Gembloux, Chauvelin Douh a défendu publiquement et avec succès sa thèse de doctorat intitulée « Rôle de la banque de graines du sol dans la régénération des forêts denses humides d’Afrique centrale ». Cette défense a été suivie le 22 novembre 2018, à Gembloux également, par celle de Grace Loubota qui a défendu publiquement, également avec succès, sa thèse de doctorat intitulée
« Biomasse et stocks de carbone en Afrique centrale : importance de l’allométrie des arbres ». Ces deux défenses publiques ont eu lieu en présence du Pr Jean-Joël Loumeto de l’université Marien Ngouabi de Brazzaville. Ce voyage scientifique lui aura également permis de partager les acquis des projets menés en commun lors des conférences scientifiques du PFBC 2018 à Bruxelles.

Les deux nouveaux docteurs ont d’ores-et-déjà de belles perspectives d’avenir en tant qu’enseignant titulaire à L’université Marien Ngouabi pour Chauvelin Douh et en tant que post-doctorant des universités d’Exeter et de Gembloux Agro-Bio Tech pour Grace Loubota. La réussite de cette collaboration belgo-congolaise est un beau motif de satisfaction pour l’ensemble des structures impliquées dans les projets DynAfFor et P3FAC.

Nous souhaitons nos meilleurs voeux de succès aux nouveaux docteurs et espérons qu’ils feront vivre les acquis des projets DynAfFor et P3FAC dans leurs nouvelles fonctions.