République du Congo : Les résultats de la contribution de l’ATIBT au projet « Appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT au Congo »

13.12.2018
Partenaires – République du Congo, Projets - FLEGT

La première phase du projet « Appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT en République du Congo » financé par l’AFD consistait à fournir une assistance technique principale. Les activités de cette phase, qui était gérée par FRMi,  en partenariat avec l’ATIBT, ont commencé en 2016 et se sont achevées en décembre 2018.

Le projet « Appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT »

  • Une convention de financement a été signée entre le Ministère de l’Economie Forestière et du Développement Durable (MEFDD) et l’Agence Française de Développement pour financer ce projet.
  • Un contrat pour fournir de l’assistance technique principale a été signé le 10 novembre 2015 entre le MEFEDD et le bureau d’étude  FRMi, coordinateur du consortium FRMi-ATIBT.
  • L’apport de l’ATIBT dans ce consortium était de faciliter les relations et partenariats avec le privé afin de les mobiliser et impliquer dans la dialogue avec l’Etat de la République du Congo.

D’autres acteurs notamment TEREA et OBBOIS ont contribué à d’autres axes de ce projet.

 

Le contrat de partenariat entre l’ATIBT et FRMi signé en février 2016 a permis de mobiliser les experts de l’ATIBT, afin de mettre en œuvre cet appui technique.

  • 12 missions d’appui ont été réalisées entre février 2016 et Novembre 2018
  • 5 mini projets avec les syndicats UNIBOIS et UNICONGO ont été réalisés à partir de 2017.

Les contributions de l’ATIBT au projet « Appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT » ont été fondamentales pour :

  • Améliorer l’implication des sociétés forestières dans le processus APV FLEGT, notamment pour faire participer activement le secteur privé dans la relecture des nouveaux textes réglementaires et des documents du SVL (Système de Vérification de la Légalité) pour faciliter l’opérationnalisation du SIVL (Système Informatique de la Vérification de Légalité),
  • Mettre en avant des associations professionnelles et catalyser la participation active des sociétés encore non affiliées aux associations,
  • Permettre aux sociétés de prendre conscience du rôle qu’elles peuvent jouer dans la mise en œuvre du Système de Vérification de la Légalité,
  • Rapprocher les associations professionnelles et le secteur privé avec l’administration.

Que reste-t-il à faire sur la mise en œuvre opérationnelle de l’APV FLEGT ?

  • Les études sur le SIVL ont permis de constater que sa finalisation et son opérationnalisation nécessiteront encore des investissements humains et matériels significatifs,
  • L’activité de plaidoyer commun à la profession se situe encore à un stade embryonnaire et nécessitera un fort appui pour son organisation structurelle.

Les recommandations de l’ATIBT pour la phase 2 :

  • L’ATIBT devrait pouvoir encore être présente et s’impliquer davantage pour renforcer les associations professionnelles dans l’organisation de ses activités de plaidoyer,
  • Plusieurs étapes et des investissements significatifs seront encore à mener pour l’opérationnalisation du SIVL.

Pour plus d’informations concernant ce projet, n’hésitez pas à contacter l’ATIBT et à visiter la page dédiée

Pour plus d’informations sur l’APV FLEGT en République du Congo, cliquez ici