Départ d’Élise Héral vers le pays de Kongo Gumi…

20.12.2018
ATIBT corporate

Après deux riches années à l’ATIBT, je pars tenter l’expérience au Japon, pays des temples millénaires. Boisé à près de 70% et avec une industrie de transformation très développée, le Japon est un lieu adéquat pour approfondir les découvertes du matériau bois faites au sein de l’ATIBT.

Sur les traces de Kongo Gumi, la plus vieille entreprise du monde créée en 548, basée près d’Osaka, je vais essayer d’apprendre le maximum de cette culture du bois réputée entre autres pour ses techniques de travail de précision et son architecture centrée autour du bois aussi bien indigènes qu’issus de l’importation. Les bois tropicaux jouent donc un rôle important dans l’industrie du pays aussi bien en tant qu’importateur de produits finis qu’exportateur de grumes en provenance principalement d’Asie. Dans ce cadre, les questions liées à la légalité sont au centre des discussions pour les entreprises japonaises. Toutes les thématiques abordées à l’ATIBT seront donc extrêmement précieuses, en particulier le RBUE et les processus FLEGT.

La gestion durable des forêts et la valorisation des ressources sont aussi des enjeux de taille pour cet archipel soumis à de fortes pressions naturelles. Engagé dans une politique de conservation de ses espaces forestiers naturels, le Japon doit faire face à des problèmes de gestion (plan d’aménagement non respecté, essence de plantations peu adaptées,…) qui aggravent l’impact des perturbations liées au changement climatique. L’adaptation et la préservation sont ici aussi au centre des préoccupations comme elles le sont pour les forêts du Bassin du Congo.

Merci à toutes les personnes avec qui j’ai eu la chance de collaborer lors de cette formidable première expérience professionnelle.

Bonnes fêtes et bonne continuation à l’ATIBT,

Élise HERAL