histoire de l'ATIBT

Les Présidents de l'ATIBT : l'ATIBT dispose à ce jour d'une liste des présidents qui se sont succédés depuis 1951 jusqu'à nos jours. Tous sont ou ont été des hommes qui connaissaient parfaitement le secteur et qui se sont distingués par leurs qualités humaines.

1951
M. JASSOGNE (Belgique) Co-Fondateur de l'ATIBT avec M. PECHE (France)

M. PECHE (France)

M. DROUIN (France)

1965
M. HOORNAERT (Belgique)

1967
M. BOUCHARD (Allemagne)

1975
M. SOLER SEGARRA (Espagne)

1980
M. LEMAIGNEN (France)

1986
M. LATHAM (Royaume-Uni)

1991
M. MONTCERISIER (France)

1996
M. GARDINO (Italie)

1998
M. Dr STOLL (Allemagne)

2001
M. LANDROT (France)

2006
M. DELVINGT (Belgique)

2011
M. CRETI (France)

2012
M. LOYER (France)

2014
M. SERRANO (Costa Rica)

2015
M. HUNINK (Pays-Bas)

2019
M. SERRANO (Costa Rica)

1946 : Le début

1946 : Le début

Après la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il était temps de commencer à penser à la reconstruction, les forêts européennes - qui ont été particulièrement touchées - étaient insuffisantes pour satisfaire les besoins en bois du continent.

En 1946, la FAO* et l'OCDE** ont convoqué une conférence internationale pour identifier les ressources agricoles, forestières et halieutiques. Les experts forestiers des secteurs public et privé présents ont exprimé le souhait qu'une association soit créée afin de : promouvoir les bois tropicaux, publier des statistiques par espèce entre pays producteurs et consommateurs, obtenir des informations commerciales sur les poids, les mesures, le fret maritime et les contrats, explorer tous les moyens d'augmenter la production, la vente et l'utilisation rationnelle des espèces.

*Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture
**Organisation de coopération et de développement économiques

1951 : Lancement de l'ATIBT

1951 : Lancement de l'ATIBT

Six ans plus tard, en septembre 1951, l'OCDE organise une conférence internationale à son siège (le château de La Muette).

Des fonctionnaires et des organisations professionnelles (producteurs, fabricants, importateurs, commerçants et utilisateurs finaux) y ont participé. Ils ont décidé de créer l'ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux).

Au départ, six commissions de travail ont été créées :

  • documentation technique et propagande,
  • statistiques de production et de consommation,
  • transport et manutention,
  • codification des pratiques commerciales et des contrats,
  • classification,
  • emballage des grumes et du contreplaqué de bois.

1954 : Première édition de la nomenclature des bois tropicaux

1954 : Première édition de la nomenclature des bois tropicaux

Depuis 60 ans, l'ATIBT a établi et mis à jour une nomenclature des bois tropicaux qui correspond à chaque espèce botanique avec un nom pilote internationalement reconnu.

Cette appellation pilote de l'ATIBT est le résultat d'un choix dicté par des considérations pratiques visant à éliminer les innombrables noms vernaculaires qui peuvent prêter à confusion et à conserver le nom commun sous lequel le bois est le plus commercialisé, adopté soit par le principal pays exportateur, soit par le principal pays importateur.

Cette disposition prend tout son sens pour certaines espèces qui, pour une même espèce, peuvent avoir 10 ou 15 noms différents sur un territoire donné selon les dialectes, ce qui représente plus d'une centaine de noms si l'espèce existe dans une douzaine d'Etats. La dernière mise à jour de la nomenclature remonte à 2016.

1982 : Premier Forum de l'ATIBT à Rome

1982 : Premier Forum de l'ATIBT à Rome

Basé sur un format de 2 jours qui comprend des débats et des discours, ce forum est une occasion de rassembler et de permettre la discussion entre les membres et les acteurs de l'industrie des bois tropicaux.

Ce fut le début d'une longue série, avec des forums organisés tous les deux ans, puis chaque année, avec un thème différent à chaque fois, lié aux évolutions et aux enjeux du secteur.

Le forum de l'ATIBT a été organisé dans différentes villes du monde :
Manaus, Marrakech, Washington, Hong Kong, Lisbonne, Valence, Libreville, Istanbul, Rome, Bruxelles, Athènes, Shanghai, Belém, Bologne, Ho Chi Min City, Brazzaville, Amsterdam, Milan et Dubaï en 2017.

1996 : Reconnaissance INTERNATIONALe

1996 : Reconnaissance INTERNATIONALe

Intégration de la FAO et appui des bailleurs de fond pour financer les différents projets de l'ATIBT.

1998 : Premiers efforts collégiaux

1998 : Premiers efforts collégiaux

Premiers efforts collégiaux consacrés à la gestion durable des forêts tropicales.

L'ATIBT est fortement impliquée dans la conception des premiers plans de gestion, à la demande de ses membres.

Ainsi, le bassin du Congo devient l'une des premières régions tropicales à mettre en œuvre ces règles de gestion durable, et les pays inscrivent dans la loi la nécessité de mettre en place ces plans de gestion durable.

Les premiers documents techniques concernant ces plans de gestion sont encore référencés aujourd'hui.

2008 : Les premières entreprises certifiées FSC dans le Bassin du Congo

2008 : Les premières entreprises certifiées FSC dans le Bassin du Congo

Poursuivant les efforts entrepris quelques années plus tôt pour la mise en place de plans de gestion, les premières entreprises à être certifiées en gestion durable, membres de l'ATIBT.

Ainsi, le FSC certifie des entreprises en République du Congo, au Gabon et au Cameroun.

2012-2013 : Signature de la convention d'ATIBT

2012-2013 : Signature de la convention d'ATIBT

Accord entre la République centrafricaine, la République du Congo et la "République de Côte d'Ivoire".

La volonté de mieux travailler avec les pays et de se rapprocher des autorités forestières a conduit l'ATIBT et les ministères en charge des forêts à intensifier leurs échanges, ce qui a conduit à des accords visant à instaurer la confiance avec les décideurs publics.

2018 : Signature de la convention d'ATIBT avec LA COMIFAC

2018 : Signature de la convention d'ATIBT avec LA COMIFAC

Ce document définit le cadre de collaboration pour la mise en œuvre du plan de convergence sous-régional pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique centrale.

La COMIFAC (Commission des forêts d'Afrique centrale) s'engage ainsi à fournir à la BITAC les informations nécessaires aux projets d'intérêt commun, et la BITAC, pour sa part, à mettre en œuvre le plan de convergence de manière concertée et à fournir des outils d'aide à la décision et d'évaluation des projets.

2018 : Signature de la Convention d'ATIBT avec RIFFEAC

2018 : Signature de la Convention d'ATIBT avec RIFFEAC

Le cadre de collaboration entre le RIFFEAC (Réseau des institutions de formation forestière et environnementale d'Afrique centrale) et l'ATIBT est axé sur la mise en œuvre d'activités qui seront définies et planifiées de manière concertée par les parties agissant dans le cadre du présent protocole.

2019 : Signature de la Convention d'ATIBT avec la CTWPDA

2019 : Signature de la Convention d'ATIBT avec la CTWPDA

À l'occasion du Forum de l'ATIBT à Shanghai en 2019, un protocole entre l'ATIBT et le CTWPDA (Chinese Timber and Wood Products Distribution Association) a été signé afin de renforcer les relations entre les parties par des échanges d'informations et le partage d'expériences sur les questions de légalité et de gestion durable des forêts tropicales.

L'atténuation du changement climatique, liée à la lutte contre la déforestation et à la gestion durable des forêts tropicales, est un sujet que la Chine a abordé lors de la COP15 sur la Convention sur la biodiversité à Kunming. Ce thème a été à la base de nombreux échanges.

Vous aimerez aussi

Événements à venir

Ces événements sont à vérifier en raison du COVID-19.

01 Octobre 2020 > 31 Octobre 2020

COP 15 Biodiversité à Kunming (Chine)

22 Octobre 2020

Atelier de validation du projet de manuel de reconnaissance de la certification tierce partie dans le SVL - République Du Congo – MEF

26 Octobre 2020 > 27 Octobre 2020

Atelier final de validation de la norme de gestion forestière PAFC BC (Brazzaville)

Membres de l'ATIBT