Interpol propose de constituer un groupe de travail sur la délinquance forestière

20.07.2017
FLEGT

Les 12,13 et 14 juin derniers, l’ATIBT a été invitée, ainsi que différentes autres organisations et ONG, à participer à une réunion à l’initiative d’Interpol, dans ses locaux à Lyon, pour améliorer la lutte contre la délinquance forestière.

 

Interpol travaille avec tous les organismes d’application de la loi, y compris la police, les autorités forestières, les unités anticorruption, les unités de renseignement financier et les douanes.

 

Le projet LEAF (Law Enforcement Assistance for Forests – Aide à l’application de la loi pour les forêts) est une initiative spécifique d’Interpol pour lutter contre les réseaux criminels organisés impliqués dans les crimes forestiers, y compris l’exploitation forestière illégale, le trafic illicite de bois et les crimes connexes.

 

Le projet LEAF a pour but de travailler avec les parties prenantes pour établir des partenariats et une collaboration entre les organisations de la société civile (OSC), les peuples autochtones et les communautés locales (IPLC – Indigenous People and local communities), et les organismes nationaux d’application de la loi.

 

Les partenariats entre la société civile et les organismes d’application de la loi appuieront les efforts visant à recueillir des renseignements et à échanger des informations sur l’exploitation forestière illégale et les activités criminelles connexes dans le secteur forestier.

 

L’objectif est de créer un organe consultatif stratégique mondial (le Groupe de travail sur la criminalité forestière) pour fournir des conseils stratégiques à Interpol, afin d’améliorer l’efficacité des opérations d’application de la loi visant les réseaux criminels organisés engagés dans l’exploitation forestière illégale et le commerce international de bois illégal et crimes connexes.

 

La composition du groupe de travail est ouverte aux agents d’application de la loi, aux magistrats et aux décideurs des pays membres d’Interpol, qui sont qualifiés et expérimentés dans la prévention, la détection et la répression de la foresterie et des crimes connexes. Les organisations intergouvernementales et non gouvernementales et les autres parties intéressées peuvent être invitées ou peuvent demander à participer en qualité d’observateurs aux réunions ou parties de réunions du Groupe de travail.

 

Lors de cette réunion, l’ATIBT a manifesté le souhait d’appuyer toute initiative ayant pour objectif de réduire la délinquance forestière.