Apprends à aimer les forêts ! Journée « portes-ouvertes » au Ministère des Forêts et de l’Environnement au Gabon

22.03.2019
Actualités, Événements

Dans le cadre de la journée internationale des forêts 2019, le Ministère des Forêts et de l’Environnement, en charge du Plan Climat, et la FAO ont organisé 4 jours d’événements autour de la thématique « Les forêts et l’éducation ». L’ATIBT a participé à la journée « portes-ouvertes ».

Hier, le 21 mars dernier, dans le cadre de la journée internationale des forêts 2019 au Gabon, le ministère des forêts et de l’environnement, en charge du plan climat, et la FAO ont organisé une journée « portes-ouvertes » sur le thème « Les forêts et l’éducation – Apprends à aimer la forêt ». Cette journée était marquée par l’exposition dans des stands des activités des parties prenantes de la forêt, et par une conférence avec une dizaine de présentations suivi de discussions dans l’auditorium du ministère. L’éducation de la jeunesse a joué un rôle central dans les activités de la journée internationale des forêts au Gabon.

La présentation de l’ATIBT a porté sur la responsabilité sociétale des entreprises et l’éducation. L’ATIBT a sensibilisé l’audience sur la certification forestière et sur les différences activités d’éducation mises en œuvre par les sociétés. Ces sociétés forment leurs employés « sur la tâche » dans tous les métiers de l’activité, allant de boussoliers et botanistes, jusqu’aux abatteurs, conducteurs d’engins ou encore affûteurs. Dans le cadre de leurs programmes de contribution aux développement local, elles peuvent aussi fournir des dons de bancs ou fournitures scolaires. Les sociétés certifiées vont encore quelques pas plus loin : elles forment leurs employés aux aspects de sécurité dans leur travail, fournissent des formations en gestes de premiers secours et incendie, elles construisent des écoles pour les enfants des employés, et organisent avec l’aide d’ONG des sessions d’éducation environnementale, par exemple au sujet de lutte anti-braconnage.

D’autres présentations portaient sur le projet de code forestier, la biodiversité, les pratiques et la médecine traditionnelle et le rôle des forêts dans le cadre du changement climatique.