Constitution du groupe de travail LKTS bassin du Congo (LKTSCB) sur les essences moins connues

8.03.2019
LKTSCB

Ce groupe est constitué suite à la rencontre FSC qui a eu lieu à Libreville en juin 2018, laquelle a débouché sur la mise en route d’un plan d’action spécifique pour renforcer la certification.

En juin dernier, le FSC Pays-Bas et le FSC bassin du Congo ont organisé une réunion fructueuse à Libreville, au Gabon, dans le cadre de la FSC Congo Basin Business Encounter. L’un des principaux objectifs a été de développer des marchés pour les essences moins connues (LKTS) provenant de forêts certifiées dans le bassin du Congo.

Un groupe de travail appelé LKTS bassin du Congo (LKTSCB) est créé. Les membres proviennent des principaux marchés européens des bois tropicaux (voir ci-dessous). La première réunion a eu lieu le 21 janvier 2019 à Utrecht. L’objectif est d’introduire simultanément les espèces sélectionnées aux Pays-Bas, au Danemark, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, en Belgique et en France.

FSC et ATIBT fourniront un soutien promotionnel et marketing.

Les orientations données à Libreville sont les suivantes :

Près de 60 parties prenantes de tous les segments étaient présentes: autorités gouvernementales, ONG, concessionnaires, exportateurs, industrie, importateurs européens. Au cours d’une réunion inspirante, 6 points d’action ont été identifiés :

1. Création d’une « Green Lane » ou « voie verte » pour la certification FSC dans le RBUE. Analyse de l’écart entre la réglementation EUTR et FSC, combinée à un plan de lobbying aux niveaux européen et national.

2. Développement des LKTS.

3. Réduction des coûts de certification.

4. Établissement de relations avec les opérateurs asiatiques. Avec une approche large, y compris une demande Européenne coordonnée.

5. Paiement des services écosystémiques. Cela inclut une analyse du marché et la création de projets pilotes.

6. Outils marketing pour sensibiliser les consommateurs. FSC International agira en dirigeant une plateforme axée sur les résultats pour et avec les partenaires.

La certification forestière FSC au Gabon a salué l’annonce récente de la République gabonaise qui exigera que toutes les entreprises forestières opérant dans le pays soient certifiées FSC d’ici 2022. S’exprimant devant la scierie Rougier de Mevang au Gabon certifiée FSC, le président Ali Bongo Ondimba a déclaré que le Gabon avait fait d’énormes progrès pour extraire de la valeur de leurs forêts depuis 2009, mais il faudra faire beaucoup plus pour que le pays accroisse sa part du marché mondial et puisse produire des produits de qualité.

Le Gabon compte 15,9 millions d’hectares de concessions forestières, dont plus de 2 millions sont actuellement certifiés FSC. Le pays pourrait potentiellement accroître cette superficie d’environ 13 millions d’hectares grâce à cette annonce. Pour y parvenir, les autorités gabonaises ont indiqué qu’elles prendraient les mesures nécessaires pour accompagner les opérateurs vers la certification FSC en élaborant un plan d’action dans les prochains mois.

Membres du groupe de travail LKTS Congo Basin:

Ben Romein (coordinateur du groupe de travail) – Ewa Bazydlo (Lathams UK) – Emmanuel Groutel (WALE / CBG) – Gijs Burgman (Wijma Pays-Bas) – Kristian Jorgensen (FSC Danemark) – Klaus Schmidt (Commerce croisé Allemagne) – Dirk Debussche (Vandecasteele Belgique ) – Jan Kemps (Hotim.Veteka Pays-Bas) – Patrick Martin (ATIBT).

Plus d’informations sur LKTSCB: Ben Romein, FSC Pays-Bas, b.romein@fsc.nl