Selon l’OIBT, l’enquête sur les expéditions de padouk dans l’UE a des répercussions sur les prix de cette essence

1.08.2019
Padouk

Comme l’indique l’organisation internationale, « début juillet, les douanes belges ont bloqué le dédouanement d’une expédition de sciages de padouk en provenance du Gabon. Les autorités belges ont été prévenues que l’importateur de cette expédition risquait de ne pas satisfaire le RBUE et évaluent actuellement si l’importateur belge a satisfait aux exigences de diligence du RBUE ».

Le fait qu’au cours des derniers mois d’importantes expéditions de sciages de padouk ont eu lieu vers l’UE, a eu un impact sur les prix du sciage de padouk, qui est tombé à 700-750 euros par mètre cube après avoir atteint un niveau de 1 100 euros

au m3.

Ces variations de prix illustrent l’impact du commerce illégal sur les prix, et le fait que ce commerce exerce une concurrence déloyale sur le marché des bois tropicaux. L’ATIBT rappelle ici que les sociétés certifiées gestion durable, et regroupées sous l’initiative Fair&Precious sont respectueuses de règles internationales et soutiennent une production responsable et légale, commercialisée au juste prix pour les pays producteurs.