Les avancées de l’ATIBT Congo : Le secteur privé se mobilise

3.12.2018
Du côté des pays et des forêts du Bassin du Congo
Représentants des entreprises du Nord Congo à Ouesso

 

Depuis l’ouverture de l’ATIBT Congo début août 2018 et depuis le lancement officiel des activités à Brazzaville le 19 septembre dernier, l’équipe ne cesse de se mobiliser pour mettre en œuvre les activités  des projets et pour appuyer et mobiliser le plaidoyer du secteur privé dans les projets de lois, de textes et de règlements.

Pour rappel l’ATIBT au Congo met en œuvre plusieurs projets :

  • Le projet FAO : « Participation structurée du secteur privé congolais dans l’élaboration des textes règlementaires et des documents techniques de l’APV/FLEGT »
  • Les projets FLEGT – REDD + et Appui à la Certification vérifiée tierce partie.
  • L’assistance Technique dans le cadre du projet « Appui à la mise en œuvre de l’APV-FLEGT Congo » géré par FRMI.

Voici un rapide aperçu de ce qui a été fait  et n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus de détails.

  • 19 septembre : Atelier de lancement des projets FAO, FLEGT REDD+ et Certification. Voir la news ici.
  • 28-30 Septembre : Rencontre auprès des sociétés forestières au Nord du Congo à Ouesso pour présenter les projets, présenter les synergies entre le FLEGT et la certification et enfin présenter les activités de coaching à la certification tierce partie que propose le PPECF. (Voir ici)
  • 28/29 Octobre: Organisation d’une session sur la certification lors au forum de la Gouvernance forestière à Brazzaville, avec la présence active de Jacqueline Lardit et de l’équipe du Congo : Alain Tio Tsop et Antoine Ngassaki. Voir la news ici
  • Novembre : Un expert a été contractualisé afin d’analyser les directives et normes pour l’élaboration des plans d’aménagement simplifiés pour les petites superficies par les attributaires des CTI  et ainsi élaborer un plaidoyer renforcé pour défendre les positions et propositions des membres d’UNIBOIS. Après une rencontre fructueuse à Pointe Noire, l’expert a ensuite porté et expliqué ces propositions auprès du ministère. Le processus de concertation est en cours de réalisation.

«  Un courrier a été co-rédigé par les deux syndicats Unicongo et Unibois et certaines sociétés à l’attention du Premier ministre du Congo…. au sujet du nouveau code forestier »

  • Enfin, sous l’impulsion de l’ATIBT Congo, un courrier a été co-rédigé par les deux syndicats Unicongo et Unibois et certaines sociétés à l’attention du Premier ministre du Congo pour faire part des inquiétudes du secteur forestier quant au projet du nouveau code forestier, notamment sur les dispositions suivantes: la transformation intégrale des grumes, l’interdiction aux sociétés à capitaux exclusivement étranger d’exercer au Congo, le Partage de production de grumes et enfin la redevance de 15% du CA. Cette lettre met en avant la très forte probabilité que de nombreuses sociétés forestières aient de grandes difficultés si l’application des dispositions actuelles est effective. Une audience a été sollicitée.

Dans ce projet de code, L’ATIBT a néanmoins relevé l’intégration des nouvelles réglementations comme l’APV FLEGT, la certification forestière, le paiement pour services environnementaux et les crédits carbone tout en insistant sur le fait que le gouvernement du Congo doit être un partenaire des sociétés avec un cadre juridique et fiscal solide.

L’ATIBT Congo met ainsi tout en œuvre pour remplir ses fonctions :

  • de fédérer et d’appuyer les syndicats existants pour faire naitre une voie commune,
  • d’appuyer le plaidoyer des sociétés forestières,
  • de contribuer à la facilitation de la mise en œuvre de l’APV
  • de proposer aux sociétés forestière un appui à la certification légale vérifiée tierce partie
  • de contribuer à la facilitation de la mise en œuvre de l’APV/FLEGT