La société Industrie Forestière du Congo obtient un certificat de légalité en République Démocratique du Congo

24.04.2020
Certification

La société Industrie Forestière du Congo, IFCO, vient d’obtenir le 10 avril 2020, une certification de légalité délivrée par NepCon selon le standard Legal Source, pour la concession forestière de Alibuku (contrat de concession forestière n°18/11) et l’usine de transformation à Kinkole dans la périphérie de Kinshasa.

IFCO est ainsi la deuxième entreprise membre de la Fédération des Industriels du Bois (FIB) à être certifiée. Cette évolution ne peut que profiter à l’amélioration de l’image de marque du secteur forestier industriel en RDC, image souvent ternie par des attaques injustes.

C’est le résultat d’un engagement fort de cette société dans une démarche de bonne gestion de ses forêts, aux côtés des institutions de la RDC et des populations locales. Ses concessions forestières ayant été parmi les premières à disposer d’un plan d’aménagement en RDC.

IFCO s’est lancée dans la démarche de certification de légalité en procédant à des investissements conséquents, en se dotant des moyens nécessaires en ressources humaines spécialisées et en mobilisant l’ensemble de son personnel. Avant même de s’engager dans la certification, IFCO mettait en œuvre ses plans d’aménagement et ses accords, dits « de clause sociale », apportant une contribution significative au financement d’investissements au bénéfice des populations vivant dans et autour de ses concessions. Au compte de l’année 2019 par exemple, la concession 018/11 a produit environ 77.000 m3 de grumes pour une contribution au Fonds de Développement Local de l’ordre de 250.000 $US. Tous ces infrastructures réalisées sont visibles sur le terrain.

Dans la mise en œuvre de sa politique de gestion forestière durable, IFCO travaille avec des partenaires de renommée reconnue au rang desquels le bureau d’études FRM Ingénierie, le cabinet OBBOIS, le WWF RDC et bien d’autres organisations de la société civile en République Démocratique du Congo.

IFCO a également bénéficié d’un diagnostic réalisé par le projet PPECF, sur lequel l’entreprise a pu s’appuyer pour développer son plan d’actions de mise en conformité légale.

Pour M. MINGA’S NZINGA, son Directeur Général Adjoint, « le plus important est de regarder dans la bonne direction et d’avancer ». Il assure que « bien que l’environnement dans lequel évoluent les entreprises forestières aujourd’hui soit très difficile, il faut s’adapter et œuvrer en corrélation avec les exigences de la bonne gestion forestière, tel est notre leitmotiv ». « L’obtention d’un certificat fait partie d’une stratégie développée par l’entreprise sur le moyen et le long terme. A ce stade, il s’agit pour nous d’apporter la preuve de la légalité de notre bois, il va falloir travailler aussi et davantage sur les essences à promouvoir pour une transformation à haute valeur ajoutée susceptible de favoriser la rentabilité économique », précise le Directeur Général Adjoint. Il est convaincu que la certification apportera « UN PLUS » non seulement pour son entreprise mais contribuera globalement à redorer l’image de secteur forestier industriel de la République Démocratique du Congo.