Actualités

Stimuler le partenariat entre la FAO et le secteur privé

17.04.2020

Depuis 2020 l’ATIBT fait partie de l’ACSFI représenté par Olman Serrano président de l’ATIBT.

Le Comité consultatif de la filière bois durable (ACSFI) fixe des priorités pour renforcer la contribution du secteur forestier à la réalisation des objectifs de développement durable

Le mardi 31 mars 2020, l’ACSFI a tenu sa 61e réunion. En raison des défis présentés par COVID-19, la session a été via un format de visio-conférence. La réunion a été présidée par Mme Carina Hakansson, directrice générale de la Fédération suédoise des industries forestières.

Créé en 1960, le Comité consultatif de la filière bois durable (ACSFI) est un organe statutaire de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Comme l’explique Sven Walter, secrétaire de l’ACSFI, il vise à fournir un « forum de dialogue entre la FAO et le secteur privé afin d’améliorer la compréhension des nouvelles opportunités et d’identifier les actions stratégiques qui favorisent la gestion durable des forêts, ainsi que les modes de consommation et de production durables liés aux produits forestiers ».

L’ACSFI et le Conseil international des industries forestières et papetières (ICFPA) ont une longue histoire de ce dialogue et de cette collaboration. La crise actuelle de COVID-19 pose au secteur forestier mondial des défis critiques, urgents et à long terme. L’ICFPA répond à ce défi en travaillant avec ses membres pour comprendre les différentes façons dont le secteur réagit à la situation. Comme l’explique le président de l’ICFPA, M. Derek Nighbor, « l’ICFPA travaille avec les associations membres pour développer un répertoire complet d’informations relatives à leurs réponses à COVID-19. Cela permettra au secteur de se soutenir et d’apprendre les uns des autres le plus rapidement possible. Nous nous réjouissons de poursuivre notre relation constructive avec l’ACSFI afin de garantir que les services essentiels fournis par le secteur forestier puissent se poursuivre en ces temps difficiles ». 

Lors de la 61e session du Comité, la directrice du Département des forêts de la FAO, Mme Mette Wilkie, a mis en évidence les trois grands domaines d’intervention du Département : l’arrêt de la déforestation et de la dégradation, l’utilisation durable des forêts et des produits forestiers et la restauration. Une attention particulière doit être accordée à ce dernier domaine, car la FAO, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour l’environnement, a été désignée pour diriger la mise en œuvre de la décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes 2021-30.

La 61e session a approuvé les éléments clés de son nouveau cadre stratégique pour 2020-2030, en identifiant comme priorité de catalyser des partenariats stratégiques entre le secteur privé, la FAO et d’autres parties prenantes concernées pour soutenir les efforts visant à atteindre les objectifs de développement durable (SDG). Comme l’explique Sven Walter, pour soutenir cet objectif, le secrétariat de l’ACSFI a « élaboré un plan de travail complet pour l’ACSFI qui cherche à être cohérent avec les priorités de la FAO pour 2020-2021 et le cadre stratégique de l’ACSFI pour 2020-2030 tout en fournissant à ses membres des priorités, des résultats et des produits clairs ».

En tant que seul organe statutaire de la FAO qui travaille spécifiquement avec le secteur privé, et alors que nous entrons dans une décennie critique pour atteindre les SDG, le développement d’un cadre stratégique clair de l’ACSFI a été essentiel. Basé sur les résultats d’un processus de révision complet, le nouveau cadre stratégique 2020-2030 vise à garantir que l’ACSFI remplisse son mandat de la manière la plus efficace et la plus efficiente possible. Comme le souligne le Dr Lyndall Bull, responsable des forêts au secrétariat de l’ACSFI : « L’élaboration du cadre stratégique de l’ACSFI est un processus approfondi et important pour améliorer la compréhension des nouvelles opportunités et menaces pour le secteur forestier mondial. Il cherche notamment à établir un ordre de priorité des sujets que la FAO, le secteur privé et d’autres parties prenantes devraient aborder dans le cadre de l’ACSFI afin de promouvoir les modes de consommation et de production durables liés aux produits forestiers ».

Reflétant l’accent mis sur la production et la consommation durables, un sujet de grande importance pour l’ACSFI est celui des énergies forestières renouvelables remplaçant les produits à base de fossiles et à forte intensité de GES. Appelée « Project Foresight », cette initiative de l’ACSFI est menée en collaboration avec l’Institut européen des forêts. Le président de l’ACSFI se fait l’écho de l’intérêt de l’ACSFI pour ce travail : « Ce rapport est vraiment important pour notre climat, notre industrie et pour la gestion et l’utilisation durables des forêts du monde. Nous le suivrons de très près ».

La réunion s’est terminée par la décision de tenir la 62e réunion de l’ACSFI en Australie avec le soutien de l’actuel vice-président de l’ACSFI et PDG de l’Association australienne des produits forestiers (AFPA), M. Ross Hampton. Comme l’a souligné M. Hampton : « Le secteur forestier australien est confronté à d’énormes défis cette année avec les incendies de forêt et la pandémie COVID-19 et il met en œuvre des actions ciblées pour atténuer les effets, qui ont un impact sur les forêts australiennes. L’AFPA se réjouit d’accueillir les membres de l’ACSFI en Australie en 2021 et de partager les leçons apprises du secteur forestier australien pour relever ces défis ». Le secrétariat de l’ACSFI s’engage pleinement à faciliter les actions basées sur les orientations reçues lors de la réunion afin d’atteindre les objectifs fixés dans le nouveau cadre stratégique de l’ACSFI pour 2020-2030. Il se réjouit également de travailler avec nos collègues de la FAO et de l’Australie pour assurer le succès de la 62e session de l’ACSFI en 2021, qui produira des résultats utiles alors que nous continuons à nous efforcer d’atteindre les SDG.

Vous aimerez aussi

Membres de l'ATIBT