Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

3.07.2018
Racewood, Salons et congrès

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo.

L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

Deux grands événements consacrés aux évolutions de la filière forêt-bois tropicale marquent la vie de l’Association Technique Internationale du Bois Tropical (ATIBT), qu’elle organise en alternance une année sur deux :

  • le Forum ATIBT, dans un pays consommateur de bois tropical (il a eu l’an dernier lieu à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis) ;
  • le Racewood, dans un pays producteur de bois tropical.

Une industrie du bois gabonaise en restructuration

 

C’est dans un contexte de forte mutation du secteur qu’a été lancé ce premier salon du bois dans la capitale, sous le patronage du Chef de l’Etat, avec une ambition forte : devenir la meilleure plateforme d’idées créatives et de nouvelles technologies, et une exposition de ressources innovantes en Afrique. Le salon avait réservé un grand stand groupé (qui a reçu un prix – voir photo) pour l’ATIBT et ses syndicats forestiers africains, et a accueilli également certains membres de l’ATIBT opérant au Gabon (Rougier, Precious Woods, FRM, TEREA, Termolegno…). Après la cérémonie d’ouverture du salon sous le patronage du Président de la République Gabonaise, le Forum africain du bois a été lancé avec la participation des Ministres des eaux et forêts du Gabon et d’autres pays d’Afrique centrale, des représentants de la COMIFAC, ainsi que d’autres représentants de la filière, publics et privés. Le Forum s’est clôturé par la signature de la déclaration de Libreville, portant les recommandations pour le développement d’une industrie africaine de transformation du bois rentable, libre de déchets, économe en carbone et socialement inclusive.

Le Racewood : une conférence d’experts de multiples horizons sur les sujets brûlants de la filière

Le Racewood, qui démarrait le lendemain du lancement du Gabon WoodShow, a été organisé avec l’appui de la société STRATEGIC, et le financement de différents bailleurs (AFD, UE, PPECF), ainsi que de la zone franche Gabon Spécial Economic Zone (GSEZ), acteur essentiel de cette semaine consacrée au commerce du bois.

Ouverte par le Ministère des Eaux et Forêts du Gabon en présence de la COMIFAC, cette nouvelle édition du Racewood a été l’occasion pour l’ATIBT de poursuivre son action de réflexion et d’échanges avec ses partenaires sur tous les grands thèmes concernant l’avenir des forêts du bassin du Congo, comme la légalité de l’exploitation forestière, la certification de la gestion durable et sa promotion, la  valorisation du bois africains certifiés, la formation, la transformation des bois tropicaux et leurs qualités en termes de durabilité et de compétitivité auprès du plus grand nombre. Les questions de plantations forestières ont également été traitées.

La COMIFAC et l’ATIBT ont profité de cette rencontre pour renforcer et concrétiser leur collaboration à travers la signature d’une convention et d’un protocole spécifique pour la collecte et la valorisation des données sur le secteur forestier et les concessions forestière en Afrique centrale.

Voir la news

 

Experts en légalité, techniciens du bois, responsables marketing, organismes de certification, bailleurs, ONG, Etats ou organisation interétatique (COMIFAC), analystes de marché, syndicats forestiers, universitaires et chercheurs, bureaux d’étude, laboratoires technologiques, coordinateur de programme de formation technique, représentants du secteur privé issus du Gabon et des autres pays du bassin du Congo, mais aussi d’Espagne, d’Italie, de Belgique, des Etats-Unis, du Royaume-Uni ou de France, se sont succédé lors de cinq tables rondes sur la légalité et la certification, sur les flux, la logistique et le management, sur l’avenir des concessions et sur le développement industriel.

Des thèmes d’actualité en prise directe avec les préoccupations actuelles de la filière, portés par des intervenants de qualité, une synergie fructueuse avec le Gabon WoodShow, le Forum Africain du Bois, et des événements organisés par d’autres acteurs de la forêt (FSC, FAO, Global Timber Forum, Banque Africaine de Développement) en marge du salon, ainsi qu’une importante participation locale, ont sans doute été les facteurs de réussite de cette nouvelle édition, qui a réuni en moyenne 160 personnes de diverses régions du monde et horizons professionnels, et a démenti les prévisions les plus sceptiques.

Pour des raisons administratives, l’ATIBT n’avait pas organisé de Racewood depuis plusieurs années ; la réussite de l’entreprise n’était donc pas évidente, tout comme celle de la première édition du Gabon WoodShow, qui était également un pari. En réalité, il est apparu très vite évident que l’événement avait une réelle audience, comblait un besoin et avait une vraie portée, ce qui encourage à renouveler l’expérience. L’enjeu de l’ATIBT est de mieux faire connaître son activité, de permettre aux différentes parties prenantes de communiquer ensemble et de faire progresser la gestion durable des forêts tropicales.

Une double nouvelle donne « produits » et « acteurs » dans la foresterie africaine

L’autre constat important de cet événement a été la très claire reconfiguration du paysage en matière de produits, mais aussi d’acteurs de la foresterie au Gabon, et plus généralement dans le bassin du Congo. On observe une plus grande variété de produits, avec notamment beaucoup de meubles et d’autres produits issus de la 2ème et 3ème transformation. De plus, toute la filière, y compris les fabricants de machines, sont impliqués. Enfin, la présence des sociétés venues d’Asie, notamment chinoises et indiennes –  et la surface du salon occupée par ces stands en était une bonne illustration – est réelle. Une nouvelle donne avec laquelle il faut désormais compter et à laquelle les entreprises européennes doivent s’adapter.

Pour l’ATIBT, il importe d’aider les entreprises asiatiques à améliorer leur offre et de collaborer avec celles qui sont en demande concernant la gestion forestière. Ces entreprises ont également besoin de pouvoir accéder aux marchés européen et américain, et donc de pouvoir répondre à leurs exigences en termes de légalité et de certification. L’ATIBT et ses adhérents ont déjà pris ce virage, en accentuant les relations avec ces acteurs entrés dans le jeu, et en envisageant de choisir la Chine comme prochaine destination de son Forum 2019.

Approfondir : deux analyses d’experts sur la situation de la filière du bois tropical en Afrique centrale

Analyse sur les problèmes conjoncturels, mais également sur les causes profondes des difficultés de cette filière, sur la question de la durabilité de l’exploitation forestière, certifiée ou non, et l’hégémonie croissante des acteurs asiatiques. Propositions de politique publique pour redonner de la crédibilité à l’hypothèse de « mise en valeur forestière durable » mise à mal par la crise actuelle de nombreuses entreprises européennes certifiées.

De grandes modifications au niveau de la cartographie des acteurs est en cours. Des principes (aménagement forestier et certification) semblent remis en cause. Deux approches de la foresterie dans le Bassin du Congo semblent se succéder. Dans cette période à haut risque, quelles sont les tendances des marchés en Europe, quels changements se font jour en Afrique et quelles sont les perspectives afin qu’un modèle responsable puisse perdurer?


Revue de presse

  • Racewood

http://news.alibreville.com/h/82212.html

https://www.faapa.info/blog/ouverture-de-la-deuxieme-edition-des-conferences-techniques-racewood-a-libreville/

  • Réunion FSC

https://we.tl/AxoNVaXXHn

Forêt-Bois : Une rencontre business FSC Bassin du Congo à Libreville

  • Vidéos Gabon WoodShow et Racewood

https://www.youtube.com/watch?v=skuVF-eoJfs

https://www.youtube.com/watch?v=KUDtMn_tBYY