Actualités

Expérience agroforestière d’une société de bois dans les reboisements des plantations cacaoyères : l’exemple de Tranchivoire

26.03.2020

Depuis 2016, la société Tranchivoire a mis en œuvre   deux types de projet agroforestier cacaoyer en partenariat avec les sociétés   chocolatières afin d’assurer la viabilité des reboisements compensatoires et   de pérenniser les plantations des braves producteurs de cacao.

Le premier   projet dénommée projet tripartite   porte sur le renouvellement des plantations de cacao vieillissantes en   association avec des plants forestiers, des bananiers et des légumineuses et   le second appelé projet bipartite   est relatif à la co-plantation des plants forestiers avec des cacaoyers. Tout   ceci avec des planteurs volontaires qui souhaitent bénéficier de ce   partenariat matérialisé par la signature d’accords bipartites et tripartites.  

L’objectif général du projet est de contribuer à la   reconstitution du couvert forestier d’une part et d’améliorer les revenus des   populations productrices de cacao d’autre part dans la zone du projet mais   également d’apporter spécifiquement une solution alternative dans le cadre   des processus d’adaptations aux effets du changement climatique. En effet, il   s’agit à travers ces systèmes agroforestiers mis en place de favoriser la   production durable du cacao sans déforestation par le biais des reboisements   compensatoires et de constituer un approvisionnement futur pour la société   Tranchivoire et de lutter contre l’insécurité alimentaire. En outre, ces   planteurs reçoivent des aides en matériels pour l’entretien de ces surfaces   reboisées de même que des assistances-conseils sur le devenir de ces sujets   plantés. Mais au fil des ans, le Conseil Café Cacao a apporté son choix sur   la régénération des vergers existants.   La superficie reboisée au début du projet pilote était   de 5 ha à Yamoussoukro avec un effectif de 5187 plants composés d’Acajou, Niangon, Framiré, Cedrela, Gmelina, Teck et Samba mais au fil des années avec   les avantages agronomiques perceptibles par les planteurs, nous avons   enregistré un afflux de producteurs avec une surface cacaoyère à reboiser   importante.

De 2017 avec une superficie plantée de 118 ha pour 116 planteurs, nous sommes aujourd’hui à 200 producteurs occupants une superficie de 252 ha   avec 27 580 arbres plantés dans les cacaoyères à Alepé, Agboville, Toumodi et   Yamoussoukro au cours de ces deux dernières années avec le reboisement   bipartite. Les premières productions issues de ces reboisements sont   attendues pour 2030. 

     

Contacts et liens utiles :

liverani@tranchivoire.com

crosio@tranchivoire.com

amenagement@tranchivoire.com

www.tranchivoire.cm

Vous aimerez aussi

Membres de l'ATIBT